Atelier de misère

Un atelier de misère, est un terme péjoratif permettant de désigner une manufacture — fréquemment dans l'industrie textile — dans laquelle les employés sont exploités, travaillent trop longtemps...



Catégories :

Industrie - Sociologie du travail - Gestion des ressources humaines - Travail

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • ... Les ateliers de misère (sweatshops) rappellent les conditions... Au Canada, les conseils du travail, les fédérations du travail et les ... (source : congresdutravail)
  • Atelier de pressurage**. atelier m de pressurage — sweatshop Établissement où les taux de salaire, les normes de sécurité et les conditions de travail sont ... (source : books.google)
  • «Atelier de misère», c'est l'expression française de sweatshop, dont la traduction... Les conditions de travail propres aux «ateliers de misère» se... (source : unites.uqam)
Dans un sweatshop à Chicago aux États-Unis en 1930.

Un atelier de misère[1], [2] (aussi atelier d'exploitation ou atelier de pressurage[3]) est un terme péjoratif permettant de désigner une manufacture — fréquemment dans l'industrie textile — dans laquelle les employés sont exploités, travaillent trop longtemps et / ou de manière forcée, dans lesquels sévissent des abus physiques ou moraux, ou encore où on fait travailler des enfants.

Le terme «Sweatshop», qui sert à désigner ce type d'établissement en anglais, est une combinaison de sweater (le contremaître des ateliers textiles des années 1830-1840 aux États-Unis qui faisait suer les travailleurs) et shop (magasin, atelier).

Contexte historique

Aujourd'hui

Actuellement, à peu près 150 pays à travers le monde accueillent des ateliers de misère où travaillent plus de 27 millions de personnes. On les retrouve essentiellement dans les zones franches des pays en développement. Cependant, il en existe aussi en Europe, aux États-Unis et au Canada qui emploient des travailleurs illégaux ou immigrants[4]. Au Mexique et en Amérique centrale, les «Maquilas» ou «maquiladoras» sont fréquemment de tels ateliers.

Les conditions de travail dans un atelier de misère sont[4] :

Voir aussi

Bibliographie

Liens externes

Notes et références

  1. (en) (fr) Traduction de «Sweatshop», wordreference. com. Consulté le 2008-10-27
  2. (en) (fr) Traduction de «Sweatshop», Translate Google. Consulté le 2008-10-27
  3. Selon le grand dictionnaire terminologique de l'Office québécois de la langue française
  4. (fr) Atelier de misère, Université du Québec à Montréal. Consulté le 2008-10-27[pdf]

Recherche sur Amazon (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : sweatshop - atelier - travail - états - unis - misère - université - isbn - presse - consulté - 2008 - terme - désigner - textile - travaillent - enfants - travailleurs - pays - emploi - 2004 -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Atelier_de_mis%C3%A8re.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 28/10/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu