Aliénation

L'aliénation est la dépossession de l'individu et sa perte de maîtrise de ses forces propres au profit de puissances supérieures, que celles-ci s'exercent à un niveau individuel ou social.



Catégories :

Psychiatrie - Concept de philosophie politique - Concept et outil théorique marxiste - Concept sociologique - Sociologie du travail - Gestion des ressources humaines - Sociologie des rapports sociaux

Définitions :

  • Transfert d'une chose ou d'un droit à titre gratuit ou onéreux d'une personne à une autre (source : immoweb)
  • Transfert de propriété d'un bien (ou d'un droit) à titre gracieux ou onéreux. Une donation, une vente sont des aliénations. L'aliénation d'un bien entraîne généralement des modifications du contrat.... (source : fanaf)
Dessin de Francisco Goya

L'aliénation est la dépossession de l'individu et sa perte de maîtrise de ses forces propres au profit de puissances supérieures, que celles-ci s'exercent à un niveau individuel (aliénation mentale) ou social (aliénation sociale et économique). Ce terme était à l'origine juridique.

Plus particulièrement, l'usage du terme d'aliénation renvoie, à la différence d'hallucination, à une vision du monde stable dans la durée et influençant largement la conduite de l'individu. L'écrivain Milan Kundera l'illustre par le titre d'un chapitre de son ouvrage L'immortalité : l'aliénation consiste à être "l'allié de ses propres fossoyeurs".

En ce sens, non seulement l'aliéné ne travaille pas directement pour ses intérêts, et moins toujours pour ceux de l'humanité, mais il peut le faire contre les deux sans vouloir en être conscient.

Aliénation en droit

Le terme se rapporte à un transfert de propriété.

Selon la loi sur la protection du territoire agricole, "aliénation" veut dire tout acte translatif ou déclaratif de propriété, y compris la vente avec faculté de rachat et l'emphytéose, le bail à rente, la déclaration d'apport en société, le partage, la cession d'un droit de propriété superficitaire, le transfert d'un droit, d'une concession forestière.

Aliénation chez Socrate

Les hallucinations auditives de Socrate, que ce dernier attribuait à un dieu (Apollon) et qui l'interrompent dans ses paroles ou dans ses actes, ressemblent, pour les médecins du XIXe siècle, à des symptômes d'aliénation mentale. En effet, les récits sur certains épisodes de sa vie décrivent des comportements inexplicables, tels le fait d'interrompre une discussion, d'agir comme s'il était seul, puis de reprendre la conversation comme si rien ne s'était passé.

Aliénation chez Hegel

Article détaillé : Georg Wilhelm Friedrich Hegel.

Aliénation dans le marxisme

Voir : La pensée de Karl Marx

L'aliénation du travail est aussi une thématique importante chez Karl Marx : dans le monde capitaliste, le travailleur vend sa force de travail. La finalité de son travail lui échappe totalement. En ce sens, le travail humain étant assimilable à celui de la machine, le risque est grand pour que le gestionnaire de la production considère l'homme comme un rouage parmi d'autres, comme une pièce interchangeable.

En conséquence, il s'instaure un climat aliénant quand une activité humaine est dépossédée de sa finalité immédiate et que l'individu n'agit que sous les impératifs de lois (économiques) qui échappent à sa compréhension.

«Une conséquence immédiate du fait que l'homme est rendu étranger au produit de son travail : l'homme est rendu étranger à l'homme. » Karl Marx

Par la suite, en l'appliquant à diverses situations structurelles de dépossession et non exclusivement aux rapports de travail, la tradition sociologique européenne a toujours reconnu l'aliénation comme une situation objective de l'acteur. Aux États-Unis, le concept a plutôt été accaparé par la psychologie sociale, pour désigner un sentiment de dépossession plutôt que l'état objectif lui-même.

Aliénation en psychanalyse

Article détaillé : Jacques Lacan.

Aliénation dans la littérature

Références

Bibliographie

Recherche sur Amazon (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : aliénation - travail - homme - dépossession - individu - forces - propres - terme - droit - propriété - chez - karl - marx - mentale - sociale - économique - hallucination - écrivain - sens - toujours -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Ali%C3%A9nation.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 28/10/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu